Etat des lieux de l'impact écologique du web

L'empreinte environnementale du web

La conception, l'extraction de matières premières, la fabrication, le transport, l'utilisation et la fin de vie d'un ordinateur ou d'un serveur dépensent beaucoup d'énergie.

De même, la conception, le développement, le stockage des données et la consultation d'un site internet ont un impact environnemental non négligeable.

Voici un schéma qui représente la répartition de l'empreinte environnementale du web

Répartition de l'empreinte environnementale du web

*Source : Les éco-gestes informatiques au quotidien - Bela LOTO HIFFLER

Vous, l'utilisateur, qui consultez par exemple ce site internet en ce moment-même, envoyez via le réseau, des requêtes au serveur qui en retour envoie des réponses pour afficher une page. Votre ordinateur a besoin d'électricité pour fonctionner, le serveur également afin d'être disponible 24h/24 et 7j/7.

C'est du côté de l'utilisateur que l'impact est le plus important mais c'est aussi à nous, concepteurs de sites web, de tout faire pour que ces sites utilisent le moins de ressources possibles.

Quelles sont donc les solutions face à ces constats ? Voici deux leviers sur lesquels il est possible d'agir.

Le minimalisme en informatique

En informatique, comme dans tout autre domaine, le minimalisme est synonyme de simplicité.

Le meilleur site ? 

C'est celui qui n'existe pas ! Pas très vendeur me direz-vous. Certes, mais réaliste.

Le deuxième meilleur site ? 

C'est celui qui ne contient que les informations et fonctionnalités vraiment utiles et nécessaires, un design simple et sans superflu.

L'écoconception web

Images réduites et compressées, pas ou peu de vidéos, code optimisé, hébergement vert, analyse des besoins de fonctionnalités, design épuré, etc. 

De la conception à l'exploitation en passant par la réalisation du site internet, chaque étape comporte ses bonnes pratiques qui permettent d'alléger le site et donc minimiser son impact environnemental.

Pour cela, je me base sur le guide Écoconception web / les 115 bonnes pratiques (Frédéric Bordage - Éditions Eyrolles) listées par des experts du domaine.

Résultat ? Testez par vous-mêmes mon site et comparez-le avec d'autres en visitant le site ÉcoIndex.

Le compromis : un site minimaliste et écoconçu

Parce qu'aujourd'hui la communication passe forcément par internet, il vous reste à choisir le ou les moyens qui correspondent le mieux à vos besoins, à ceux de vos clients ainsi qu'à vos valeurs.

Site internet ou réseaux sociaux, les deux ? Libre à chacun de faire son choix.

Mon conseil : commencez en douceur sans multiplier les canaux de communication qui vous demanderont beaucoup d'énergie pour les faire vivre et mettre à jour. Ajoutez-en au fur et à mesure des besoins.

Avant de créer un site internet, posez-vous les bonnes questions. Quelles sont les informations et fonctionnalités qui vont vraiment être utiles à mes clients ?

Et si vous décidez de créer un site internet, faites en sorte qu'il soit le plus simple et le mieux conçu possible.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à aller voir ce que je propose afin de concevoir ensemble un site minimaliste et écoconçu et à me contacter !